close

Coaching

CoachingDigital News

Et si les échecs vous réussissaient ?

Vous êtes en recherche de stage, d’une première expérience, de nouveau défi ? Vous avez décroché un entretien ? Il vous faut donc préparer ce fameux entretien ! Vous passez au crible l’entreprise, tous les points forts de votre expérience, les qualités de votre personnalité. Mais n’oubliez pas vos faiblesses et vos possibles échecs. Réussir à bien parlez de ses échecs, vous différenciera des autres candidats.

Jack Ma fondateur d’Alibaba, Anna Wintour Rédactrice de Vogue US, ou encore Steven Spielberg ont chacun essuyé des échecs qui leurs ont permis de rebondir et d’accéder aux succès, alors pourquoi pas vous ?

Montrer que l’on est en capacité d’apprendre de ses échecs. C’est permettre de se différencier des autres en les assumant. Parlez de manière constructive de votre échec !

Le succès ou la réussite de l’échec !

Le fait que vous sachiez parler de manière de constructive de vos échecs montre que vous êtes en capacité d’apprendre de vos erreurs et de vous améliorer encore et encore.

Chaque histoire que ça soit d’une réussite ou d’un échec dévoile un aspect de votre personnalité, de votre manière de penser, de la manière de vous organiser. Alors il est important que vous prépariez une histoire avec des exemples précis en rapport avec vos compétences évidemment.

Surtout pas d’affect !

La mauvaise expérience que vous choisissez doit être en fonction de la morale, qu’est-ce que vous avez appris sur vous-même, sur le rôle que vous avez joué dans la mission ratée. Vous devez décrire simplement les faits, ne pas vous placez en tant que victime mais montrez simplement les responsabilités qui vous ont été attribuées pour cette mission.

Une fois que le contexte avec la mission, l’équipe, le rôle sont posés. Expliquez les éléments qui ont amené à l’échec, c’est à ce moment-là que vous montrez votre capacité à prendre de la hauteur.

Et terminer par le résultat, quelles leçons vous avez tiré de cette mission, comment vous avez rebondi avec votre équipe, sans enjoliver les solutions. Il faut expliquer quelles conséquences ont été pour vous, pour l’équipe et l’entreprise. Et quels moyens d’action ont été mis en place pour grandir de cette expérience.

L’exercice réussi deviendra pour vous un atout dans l’entretien, montrera votre capacité à prendre vos responsabilités. Et c’est une qualité humaine que tout recruteur ne peut qu’apprécier sur n’importe quel poste ! Alors à vos échecs 😉

Lire la suite
CoachingDigital News

Comment réussir sa pause ?

Pour se recentrer et être performant tout au long de la journée il est important de faire des pauses. Depuis quelques années, on voit même l’apparition de cabinets de conseil en bien-être, ils analysent, expertisent les systèmes de travail d’entreprises pour améliorer la vie au travail.

Un esprit sain dans un corps sain !

C’est la clé pour avoir un mood d’enfer durant la journée. Faites du sport au boulot à plusieurs, cela renforce la cohésion d’équipe, évacue le stress, enlève votre mal de dos… En bref ce n’est que du bénef : vous serez détendu pour le reste de la journée. Pas besoin d’un coach en chair et en os : voilà 2 applis pour garder la forme derrière son bureau :

  • Mister Quot’ching : imaginée pour les travailleurs, elle permet de cible une partie du corps à faire travailler.
  • FitEvAn: créée par des lyonnais, et propose plus de 100 exercices, une session de 30 minutes, à faire n’importe où !

Un petit somme ?

Faire une sieste de 15 minutes permet de se rebooster, d’éviter de passer plus de temps à juste garder les yeux ouverts. Il y a plusieurs possibilités soit la micro-sieste qui n’excède pas les 2 minutes ou la sieste éclaire de 10 à 30 minutes. Votre sieste vous permettra d’améliorer votre créativité, énergie, concentration mais aussi votre mémoire, humeur et perception.

La Pause-café :

C’est la boisson la plus consommée après l’eau, et pour cause, le café permet de vous énergiser, de vous reconcentrer. Et prendre son café en faisant une pause permet d’augmenter les biens faits, de faire une parenthèse dans vos activités soit seul ou à plusieurs mais changez de sujet !

Ecouter de la musique :

Pour éveiller le mood de tueur avant un rendez-vous client avec « Run the World ».
Se concentrer sans soucis sur les statistiques et faire l’analyse de votre vie en une après-midi avec une playlist de concentration. La musique vous recentre dans ce que vous avez à faire, n’hésitez pas à écouter, à vous évader !

Améliorer sa culture G :

Apprendre en moins 2 minutes des trucs utiles sur n’importe quel sujet. Cela vous change les idées et vous vous cultivez en même temps, vous allez briller à la pause-café…

Décorer son bureau :

En moyenne un salarié perdrait 6 semaines à chercher ses documents… Donc un bureau rangé permet de gagner un précieux temps mais un bureau décoré permet d’améliorer la concentration. Il s’agit ici d’installer un bureau avec une petite plante verte, des rangements pour avoir l’esprit clair.

Pensez !!

Vous pouvez aussi prendre 2 minutes pour simplement à votre déjeuner, les choses que vous ferez ce week-end, fixer un objet ou visualisez votre prochaine réunion. L’idée est de déconnecter un court temps pour être de nouveau performant sur la tâche suivante.

Vous voyez ? A chaque pause, son activité ! Vous pourrez passer une journée entière sans trop de stress, et avec le max de motivation.

Lire la suite
CoachingDigital News

Quel candidat êtes-vous ? Top 5 des tests de personnalité !

Bien que les compétences et les expériences restent les critères primordiaux durant les entretiens, la personnalité du candidat est aussi un élément important. En effet les manières de réagir face à d’éventuelles situations, aux différentes évolutions, comment s’intégrer à une équipe pour performer ensemble ! Nous avons donc déniché les différents tests de personnalité utilisés, pour vous dévoiler sur quels traits vous allez être scruté !

MBTI : « THE TEST »

Le « Myers Briggs Type Indicator »  est le test le plus utilisé au monde, environ 20 000 fois par jour !  Il offre une analyse générale de la personnalité du candidat. Le test catégorise 16 types de personnalité, les 93 à 222 questions (version (très) longue) proposent 2 réponses possibles. Cela permet aux recruteurs de voir si le poste que l’on vous propose est bien adapté à votre personnalité mais aussi aux différentes évolutions possibles une fois embauché.

PAPI : «  Préféré des français »

Le PAPI (Personality and Preference Inventory) est utilisé par une partie des recruteurs français. Il existe deux formes soit c’est le choix entre 2 réponses sans rapport direct soit il s’agit de noter par rapport une échelle de valeurs différents affirmations liées à des situations professionnelles. Ensuite le recruteur fait un retour au candidat pour affiner les différents aspects de la personnalité. C’est 7 traits de caractère qui sont évalués et analysés :

  • Le dynamisme
  • la conscience professionnelle
  • l’autorité
  • la recherche de résultats personnels
  • le tempérament
  • la sociabilité
  • l’ouverture d’esprit.

L’analyse du test met en évidence les comportements professionnels du candidat.

SOSIE : « crée son double »

Le SOSIE veut créer le double professionnel du candidat à travers 98 questions qui proposent 4 réponses possibles. L’idée est d’analyser la personnalité, les motivations, le style de comportement par le choix de 2 réponses celle qui correspond le plus et celle qui correspond le moins. Cela permet de dresser un profil en fonction de 9 traits de personnalité et 12 valeurs.  Il met en valeur deux aspects les motivations et la personnalité des candidats.

BIG FIVE : « Le plus ancien »

Le BIG FIVE est le test initial dans l’analyse des personnalités et sert de base aux nouveaux tests. Il propose une analyse de 5 traits de caractère : Ouverture à l’expérience, Conscience, Extraversion, Amabilité, et Névrose. Le candidat doit noter sur une échelle de 1 à 7 par rapport à une affirmation. Le résultat permet de voir si le candidat et sa personnalité ont des points communs avec la culture d’entreprise.

Le test du village : « le ludique »

Ce test vous propose littéralement de créer votre village, comme vous voyez le village idéal ! En réalité vous n’échapperez pas ensuite au questionnaire inclus dans le test pour affiner les traits de personnalité. Il permet de voir quelles sont les valeurs sociétales mises en avant par le candidat, mais aussi le comportement pendant le test est révélateur.

En bref, les tests vous permettent de mieux vous cerner et de vous offrir le poste qui vous convient le mieux, de visualiser vos évolutions possibles, dans quelle équipe vous vous épanouirez. A vos tests !

Lire la suite
CoachingDigital News

Les événements TECH immanquables !

Conférences, salons, expositions etc… On vous a concocté notre tour d’horizon des principaux événements Tech du printemps 2018 en Europe. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets : les incontournables, les purs B2B orientés business et les nouveaux entrants les plus prometteurs.

AVRIL

Artistes & Robots

C’est LA grande exposition 2018 du Grand Palais. Artistes et Robots présente les oeuvres de 20 robots créateurs/artistes, qui poussent l’humain dans ses retranchements. Un robot pourrait-il se substituer à un peintre ou un sculpteur ? Rendez-vous du 5 avril au 9 juillet 2018 pour découvrez les tableaux, sculptures, installations immersives, et la musique générés par des logiciels d’ordinateurs et des robots conçus et programmés pour être des artistes.

  • Où : Grand Palais, à Paris
  • Quand : du 5 avril au 9 juillet 2018

The Web Conference

L’objectif affiché de The Web Conference 2018 est de continuer à développer la conférence au niveau mondial et sur des publics élargis, tout en s’appuyant sur le cœur scientifique de l’événement. En amenant une cible non scientifique à se déplacer plus largement, les organisateurs souhaitent encourager les échanges entre les différents publics. Pour ce faire, des contenus adaptés à ces cibles seront proposés. Lyon accueillera plus de 2 500 participants venus du monde entier pendant cinq jours, autour de la thématique : Bridging natural and artificial intelligence worldwide.

  • Où : Université de Lyon
  • Quand : Du 23 au 27 avril 2018

MAI

Business of Software

Un petit week-end à Londres, ça vous tente ? Business of Software est une conférence de deux jours qui permet aux décideurs des entreprises de se rencontrer, de discuter et d’apprendre les uns des autres. À une plus petite échelle, cette conférence londonienne est faite pour les développeurs d’applications. De quoi se rencontrer en petit comité.

  • Où : Londres
  • Quand : Les 21 et 22 mai 2018

Viva Technology

Difficile de passer à côté de Viva Technology, l’un des plus grands évènements européen dédié au numérique et à l’écosystème des start-up. Au programme : conférences, débats et mise en lumière de tout ce qui se fait de mieux dans le numérique au niveau mondial. L’objectif ? Rencontrer les pépites émergentes à l’ère de la transformation digitale et rassembler en mai 2018, en France, plusieurs milliers d’entrepreneurs de tous horizons.

  • Où : Parc des Expositions de Paris
  • Quand : Du 24 mai au 26 mai 2018

dotAI

C’est la conférence pour développeurs dédiée à l’intelligence artificielle et au Machine Learning. Les experts mondiaux parleront de l’état actuel de l’intelligence artificielle, des derniers frameworks open-source et de tout ce qui permet de construire des applications grâce à l’AI et au ML. La conférence, entièrement en anglais, accueillera plus de 8 intervenants triés sur le volet. Les talks s’inspirent du format TED et durent 18 minutes.

  • Où : Dock Pullman à Aubervilliers
  • Quand : le 31 mai 2018

 

Lire la suite
CoachingDigital News

5 sites pour booster votre culture G !

Applications, newsletters, chaînes YouTube, MOOCs, podcasts… Il existe de plus en plus de façons de développer notre culture générale. Autant de moyens de nourrir notre curiosité, challenger sa créativité, continuer à apprendre, affiner une réflexion ou se parfaire dans une discipline ! La team AFD.TECH vous a listé les meilleurs outils et contenus pour être à la pointe !

Koober

Koober est une plateforme qui permet à ses utilisateurs d’accéder aux grandes idées des meilleurs livres de non-fiction, c’est-à-dire les livres que l’on lit pour apprendre des choses. Divers sujets sont traités tels que l’économie, la politique, le management, l’actualité, les biographies, etc. Le principe même de cette plateforme est de proposer des résumés de qualité (qu’on appelle koobs), neutres et objectifs qui permettent d’accéder aux idées fortes du livre sans avoir à le lire intégralement. Chaque koob est livré sous deux formes, une version écrite de 20 minutes et une version audio de 25 minutes en moyenne.

Le Petit Web

Tous les lundis, Le Petit Web envoie une newsletter très bien faite sur ce qui s’est passé dans le monde numérique pendant la semaine. Un édito sur un sujet d’actu’, un petit condensé sur ce qu’il ne fallait pas rater et trois articles pour approfondir un sujet, souvent sous forme d’entretiens. Ce rendez-vous est clair est efficace et permet de faire un petit état des lieux en matière de communication, tech, marketing…

TEDx 

Phénomène planétaire avec plus de 1500 conférences et 1,5 milliard de vues sur le web, les vidéos Tedx c’est la référence ! La vocation de TED est résumée dans son slogan : partager les idées qui le méritent, auprès du plus large public, grâce à des conférences filmées de 18 minutes maximum pour « changer le monde », offertes par les esprits les plus brillants de la planète autour de thèmes comme l’innovation, le design, la technologie, l’entrepreneuriat…

Le Coup de Phil’

Tu penses que Platon, Socrate ou encore Aristote sont des personnages de série ? Pas de panique, Cyrus North t’aide à mieux comprendre la philosophie, et ce rapidement. Dans sa rubrique “Coup de phil”le youtubeur revient sur un concept philosophique pendant 5 à 10mn. Il propose aussi des formats “Pop up”, qui mêlent philosophie et culture populaire. Le tout avec une touche d’humour et un langage simplifié qui devraient attirer les plus réticents.

Les Topos

Le principe ? L’équipe de Merci Alfred, site de bons plans parisiens, va chercher des infos dans des revues scientifiques rigoureuses pour ensuite en faire une synthèse compréhensible et marrante sur un sujet sérieux. En 20 minutes de lecture, on apprend des théories  qui nous permettent d’argumenter sur des sujets de sociétés.

Lire la suite
CoachingDigital News

Nouveau Job : les do et les don’t pour assurer les premiers jours !

Commencer un nouveau job vous rappelle sûrement le stress que vous ressentiez juste avant une rentrée des classes : votre confiance en vous est doucement mais sûrement en train de disparaître. Beaucoup de questions se mélangent dans votre tête : Vais-je être à la hauteur ? Comment est l’ambiance au travail ? Est-ce que je serais bien intégré ? Vais-je réussir à saisir la masse d’informations que l’on va me communiquer ? Pas de panique ! On vous donne les clés pour gérer ce nouveau moment de votre vie !

Do : Se préparer avant le jour J 

  • La tenue vestimentaire : elle doit correspondre au dress code de l’entreprise. Il faut aussi que vous vous sentiez à l’aise. Préparez-en plusieurs pour être tranquille pour toute la semaine. Vous aurez une semaine fatigante, durant laquelle vous allez devoir ingérer et digérer une énorme quantité d’informations, et vous aurez sûrement envie de tout sauf de faire des lessives en rentrant chez vous le soir.
  • Le trajet : Testez en pratique combien de temps le trajet vous prend et prévoyez un peu de marge pour les circonstances imprévues. Arriver à temps le premier jour est extrêmement important. En vous présentant en retard durant votre première semaine de travail, vous vous offrez une mauvaise impression garantie.
  • La veille, pensez à préparer : un carnet + un stylo, une bouteille d’eau, une clé USB, et un peu de monnaie pour l’éventuelle machine à café / distributeur !

Don’t : Attendre que les autres vous tiennent la main

Où que vous travailliez, il y a des procédures déterminées, des outils et des formulaires qui font partie du fonctionnement de l’entreprise. C’est possible que toute cette masse d’informations vous dépasse au début et que vous ne puissiez tout retenir. Estimez-vous heureux si un collègue prend le temps de tout vous expliquer mais ne partez pas du principe que c’est une obligation pour lui de le faire. Prenez l’initiative et essayez de chercher par vous-même d’abord, quitte à ce que cela vous crée quelques frustrations.

Do : Prenez des notes et souriez !

Ayez une attitude positive et enjouée tout au long de la journée. Montrez votre enthousiasme pour le poste, soyez souriant(e) et aimable avec toutes les personnes que vous rencontrez. N’hésitez pas à prendre beaucoup de notes, cela vous servira forcément à un moment où à un autre. Autre point important : vous allez rencontrer beaucoup de nouvelles têtes d’un coup, et il est très probable que vous ne reteniez pas les prénoms de tout le monde. Essayez de faire au mieux : concentrez-vous sur les personnes avec qui vous serez le plus à-même de travailler dans l’immédiat, et pour les autres n’hésitez pas à redemander si vous n’êtes n’es pas sûr(e). Tout le monde passe par là un jour où l’autre, et personne ne vous en tiendra rigueur.

Don’t : Avoir peur de poser des questions

Vous pouvez être si enthousiaste à vous lancer dans votre nouveau job que vous refusez carrément de poser des questions et que vous voulez tout explorer tout seul. Mais en passant à côté des questions les plus simples, vous êtes voué à l’échec. Au lieu de commettre une faute que l’entreprise risque fort de payer en temps et en argent, il est mieux de poser les bonnes questions sur tout ce qu’il vous est utile de savoir.

Do : Soyez pro-actif !

Être proactif est toujours bien vu dans une entreprise : si vous avez terminé les tâches que l’on vous a données, n’hésitez pas à prendre des initiatives et à demander d’autres missions. Ne vous reposez pas sur vos lauriers et essayer d’en faire toujours plus : cela témoignera de votre grande motivation et de votre implication dans l’entreprise.

Don’t : Vouloir tout changer

Naturellement, vous voulez faire bonne impression et montrer à votre nouvel employeur qu’il a fait le bon choix. Soyez très prudent en introduisant une nouvelle politique ou de nouvelles stratégies pendant vos premières semaines. Ce n’est pas la meilleure manière de montrer que vous pouvez travailler en équipe. Prenez un peu de temps pour comprendre votre job et tout maîtriser. Ce n’est qu’après un certain temps que vous pourrez proposer des suggestions de changement.

Do : Un afterwork ? Dite oui !

N’oubliez pas la règle la plus importante concernant une intégration réussie : si quelqu’un (n’importe qui) vous propose d’aller boire un verre en fin de journée, une seule réponse est tolérée, c’est oui !

Lire la suite
CoachingDigital News

Comment accéder au marché caché de l’emploi ?

Lorsque nous cherchons un job, notre premier réflexe consiste à regarder les offres d’emplois disponibles sur la toile. Mais, en parallèle de ce marché, de l’emploi « classique » existe un autre marché invisible, beaucoup moins utilisé que le premier. Obscur, inaccessible, mystérieux, le marché de l’emploi a sa part d’ombre. On estime à 70% le nombre de postes pourvus sans qu’aucune offre n’ait été publiée. On vous dit ici comment y accéder !

La candidature spontanée, ça marche !

La candidature spontanée est souvent considérée comme une perte de temps par beaucoup de personnes, elle reste cependant une des manières les plus simples pour accéder au marché caché de l’emploi. A condition évidemment qu’elle soit ciblée ! En effet, il est essentiel de concentrer ses efforts sur le secteur dans lequel on a envie de travailler. Une des erreurs souvent commises par les candidats, est de privilégier uniquement les entreprises bénéficiant d’une forte notoriété. Les structures de taille intermédiaire ou PME proposent souvent des postes intéressants et de meilleures perspectives d’évolution (elles sont aussi beaucoup moins sollicitées). Autre conseil : la qualité prévaut sur la quantité. Il vaut mieux envoyer moins de candidatures mais le faire de façon optimisée et professionnelle. Ainsi, personnaliser votre candidature par rapport aux besoins de l’entreprise et identifier les bons interlocuteurs vous aideront à intégrer l’entreprise.

Diffusez votre CV !

C’est le moyen le plus fréquemment utilisé pour se rendre visible sur le marché caché de l’emploi. C’est logique : plus votre CV est présent et accessible  sur les jobboards, CV thèques et réseaux sociaux professionnels, plus vous serez facilement repéré sur Google. C’est une manière de travailler son propre référencement sur le web. On vous conseille donc de mettre à jour votre profil sur Monster, l’APEC, Viadeo & Linkedin.

Soyez actif sur les réseaux sociaux ! 

Pour assurer une visibilité maximale sur le web, il est nécessaire d’être actif sur les différents réseaux sociaux. Linkedin & Twitter sont de formidables endroits pour se faire remarquer. Allez-y, lancez-vous ! C’est le moment de partager vos analyses et points de vue sur différents groupes. Si vous réussissez à devenir un leader d’opinion sur les pages des entreprises que vous visez, vous aurez plus de chance d’être contacté par celles-ci.

Utilisez votre réseau !

Votre réseau est votre meilleur allié ! Comme on vous l’explique dans un précédent article, développer son réseau professionnel est indispensable aujourd’hui pour booster sa carrière. Pour commencer, entretenez vos relations à la fois personnelles et professionnelles. Discutez, échangez et invitez à déjeuner celles qui vous paraissent les plus pertinentes. Vous pourrez ainsi échanger avec elles dans un contexte informel et obtenir des informations intéressantes. On vous conseille également de participer à des forums, conférences, meetups, afterworks pour croiser les membres de votre réseau mais aussi pour étendre votre cercle professionnel. N’oubliez pas enfin de penser large ! Ne sous-estimez pas votre réseau d’anciens de votre école ou les associations professionnelles dont vous faisiez partie. Enfin, la cooptation qui consiste à se faire recommander par un ami ou un ex-collègue auprès d’une entreprise est aussi un excellent moyen d’obtenir un nouveau job.

Lire la suite
Coaching

Comment gagner en crédibilité lorsque l’on est junior ?

En stage ou tout juste embauché, votre jeunesse peut parfois remettre en doute vos compétences. Rassurez-vous, si vous êtes là, c’est parce que vous êtes compétent ! Ayez confiance en vous ! Votre crédibilité se jouera évidemment par votre travail mais également par votre attitude tout au long de la mission. On vous donne 5 trucs tout simples pour vous aider.

 Le dress-code

Qui a dit que l’habit ne faisait pas le moine ? Erreur. Votre tenue vestimentaire est le premier signe de votre professionnalisme. Bien s’habiller et avoir l’air soigné peut aussi amener les gens à penser que vous êtes crédible et attentionné. Eh oui ! On ne compte plus en effet les études qui démontrent que les gens perçus comme étant les plus attrayants projettent aussi une impression d’intelligence, un phénomène connu sous le nom d’«effet de halo».

Soyez organisé et rigoureux

On perçoit souvent les personnes désordonnées comme des personnes moins fiables. Gagner en crédibilité commence donc par ranger votre bureau ! Dossiers classés, trombones rangés : Ok. N’oubliez pas également qu’en tant que junior, vous êtes celui qui est en charge de rassembler, analyser et synthétiser les informations nécessaires au bon déroulement des projets. Préparez-vous à répondre à toutes les questions concernant les données ou la méthodologie lors des réunions. Pour vous préparer on vous conseille de vérifier tous les chiffres, calculs & sources d’informations de manière rigoureuse. Cela vous donnera confiance en vous et appuiera votre crédibilité et votre professionnalisme.

Surveillez votre Français

Une grammaire défaillante ? La perception qu’ont les autres de votre professionnalisme risque d’en prendre un coup… Ne pas connaitre le « jargon » professionnel est une chose, mais faire des fautes de conjugaison ou de grammaire en est une autre. Faites également attention aux fautes d’orthographe. Le correcteur orthographique est certainement la plus grande invention de l’humanité : utilisez-le religieusement !

Ayez une écoute « active »

Lorsque l’on est junior, il est normal de ne pas toujours diriger les réunions ou rendez-vous client. C’est votre manager qui le fera. Vous êtes alors en position d’écoute. Mais écouter ne signifie pas ne rien faire.  Cela commence par regarder votre interlocuteur dans les yeux.  De cette façon, vous lui faites savoir que vous êtes en train d’écouter et que vous vous intéressez à ce qu’il est en train de dire. Vous pouvez également faire part de vos émotions (avec réserve évidement) : un acquiescement, un sourire ou un froncement de sourcils sont des bons moyens de communication non verbale. N’hésitez pas non plus à poser des questions et à prendre des notes. Vous pourrez ainsi jouer un rôle dans la compréhension du sujet et montrer votre engagement dans la conversation.

Adoptez une bonne posture

 Le langage corporel joue un rôle déterminant dans votre manière de communiquer avec les autres. Vous tenir bien droit et convenablement est un signe de compétence, de crédibilité et d’intelligence, alors que se tenir avachi ne projette qu’une impression de paresse.

Lire la suite
Coaching

Comment augmenter ses chances de se faire chasser ?

Une routine pour certains, le Graal pour d’autres : se faire chasser est devenu un moyen privilégié de se voir offrir une opportunité en or. Alors comment se faire repérer et devenir « visible » par les recruteurs ? Voici quelques conseils !

Développer sa présence en ligne

Etre présent en ligne est essentiel !  La première étape ? Updater son profil LinkedIn. On a tous tendance à oublier de le faire lorsque l’on est en poste, mais tenir son profil à jour (en termes de missions, de compétences, de réalisations mais aussi de recommandations) est un excellent moyen de donner une bonne visibilité aux recruteurs sur ce que l’on vaut vraiment. Et ainsi de gagner en visibilité et d’améliorer sa e-réputation.

Etre présent sur d’autres réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram peut être aussi très intéressant. C’est un bon moyen de se démarquer en fonction de son secteur d’activité.

Vous bossez dans la tech et le digital ? On vous conseille d’être actif sur Github et StackOverFlow. Ces sites beaucoup plus poussés sont les meilleurs moyens de susciter l’intérêt des recruteurs qui comprennent vraiment les métiers tech et qui sont eux-mêmes des passionnés.

Multiplier sa présence en ligne c’est bien, mais attention ! Il faut être cohérent sur les différents réseaux sociaux. Considérez que votre identité digitale est comme une marque, on parle de « personnal branding », c’est-à-dire que votre visibilité doit s’affilier à une véritable stratégie de marque.

Faire marcher son réseau

Lorsque l’on parle de « réseau », il faut penser large ! N’hésitez pas à parler à vos amis, famille, anciens camarades, etc. de vos envies de changement. Laissez subtilement entendre que vous êtes prêt pour de nouveaux challenges ! C’est une autre solution efficace pour trouver un emploi.

Autre solution qui peut s’avérer efficace si un chasseur de tête que vous avez sollicité vous propose un poste qui ne vous intéresse pas, renvoyez-lui l’ascenseur en lui envoyant le contact d’une de vos connaissances qui correspond parfaitement à l’offre. Le chasseur de tête se souviendra de vous pour un prochain emploi.

Faire savoir aux cabinets que vous êtes en recherche

Comment me direz-vous … Car lorsque l’on est en poste, il est délicat de crier haut et fort que l’on est ouvert aux opportunités. Le moyen le plus discret est de contacter directement les cabinets de recrutement pour leur faire savoir que vous êtes à l’écoute du marché. Vous pouvez également envoyer des candidatures spontanées auprès des entreprises visées en toute discrétion.

 

Lire la suite
Coaching

5 techniques pour développer son leadership !

Qu’est-ce qu’un bon leader ? C’est avant tout quelqu’un qui comprend les codes de l’entreprise et du management. C’est aussi une personne dotée d’une vision, d’une certaine hauteur de vue et qui sait la partager aux autres. Mieux, un bon leader a souvent un coup d’avance car il est capable d’anticiper les situations plutôt que de les subir. Il sait capter l’attention de son auditoire, influencer son entourage, prôner le collectif et se remettre en cause, tout en étant à l’écoute des autres.  Avoir du leadership se travaille, car ce n’est pas forcément inné !

Soyez pro actif

C’est certainement le pont essentiel lorsque l’on développe son leadership. Mais concrètement, ça veut dire quoi ? Être proactif c’est développer son aptitude à anticiper, afin de résoudre n’importe quel problème avant qu’il ne se manifeste. Le premier point est d’avoir une vision globale sur l’ensemble des actions à mener et de déterminer les priorités. Ça commence par identifier et hiérarchiser l’ensemble des tâches ainsi que celles de son équipe. C’est aussi éviter toute conduite passive pour demeurer très dynamique, motivé et courageux. C’est enfin développer son sens de l’organisation pour prendre de l’avance sur les travaux quotidiens.

Sachez vous remettre en cause

Se prendre en main, accepter sa responsabilité et ne pas chercher d’excuses ou causes extérieures , devient un moyen d’avancer et de comprendre ce qui n’a pas marché. Pour augmenter son leadership, il faut donc d’abord apprendre à assumer ses responsabilités. Pour cela, il faut savoir prendre des décisions au moment voulu et ne pas hésiter. Il faut aussi être responsable cela sous-entend qu’il faut donc beaucoup de courage. Certes, cela peut représenter des risques, mais c’est par cette attitude qu’on reconnaît un vrai leader.

Communiquez clairement vos objectifs

Le sens de la communication est très important pour être un leader. Il faut que vous sachiez vous exprimer clairement, pour que les personnes comprennent à l’instant, et en une seule fois, ce que vous voulez vraiment dire. Pour cela, il faut que vous ayez un objectif précis et que vous le fassiez connaître. Pour que les gens vous suivent, vous devez aussi déterminer et transmettre les raisons pour lesquelles vous voulez réaliser l’objectif. Votre but premier est donc de définir votre vision et vos principes durables qui guideront vos actions au quotidien.

Écoutez

Parfois il est plus important d’écouter que de parler. Instaurer une relation de confiance pour que les autres puissent vous parler librement est donc très important. Pour développer cette capacité d’écoute, vous devez développer en parallèle votre empathie, c’est-à-dire montrer aux autres que vous les comprenez et que vous comprenez leurs émotions. Pour cela il faut éviter de dominer dans une conversation, de faire des critiques, surtout par rapport aux autres. L’empathie est l’une des qualités les plus importantes pour un leader, car cela lui permet d’être plus proche de chaque membre de son équipe et d’être plus apprécié.

Motivez vos troupes !

Un leader n’est jamais seul contre le reste du monde. Au contraire. Partager son enthousiasme est essentiel pour créer un dynamisme au sein de son équipe. Mais comment faire concrètement ? Mettez en avant les avantages qu’ils auront s’ils réussissent à atteindre leurs objectifs et réciproquement, s’ils échouent. La volonté et la détermination sont vos meilleurs atouts.

 

Lire la suite