close
Digital News

Devenez le dieu du pitch !

Une présentation, un rendez-vous client ou une réunion à préparer ? Que l’on soit orateur dans l’âme ou grand timide, l’exercice n’est pas toujours évident. Apprenez à convaincre, à faire passer vos idées et à être à l’aise à l’oral grâce à quelques tips pour oser toujours plus et marquer les esprits !

 

Avant de vous lancer : à qui parlez-vous ?

Connaitre sa cible est essentiel : à qui parlez-vous ? Combien sont-ils ? De qui s’agit-il ? Qui êtes-vous pour elle ? A partir de votre cible, vous pourrez adapter votre discours. Attention cela ne veut pas dire qu’il faut changer votre message. Vous pouvez ainsi rajouter plus ou moins de détails et définir ce qui va être le plus percutant pour votre public.

 

THE message !

Qu’importe la prise de parole, il faut avant tout que vous définissiez le message à retenir, c’est-à-dire un seul argument fort. Steeve Jobs qui annonce l’Iphone ? Un seul message : « la révolution technologique au quotidien ». S’il y a trop de déclinaisons, d’arguments ou d’exemples, le sens du pitch est souvent incompressible et devient flou.

 

La phase cruciale 

Elle est en réalité en deux fois, l’introduction et la conclusion. En premier il faut arriver à accrocher et à capter son public le temps de l’argumentation. Ce court moment permet de susciter, l’intérêt, la curiosité et l’envie de l’interlocuteur. Terminez ensuite votre présentation en rappelant votre message : le bouquet final du show des arguments.

 

Soyez le héros de la pres’

Pas de secret, il faut être inspiré, inspirant mais aussi fidèle à votre personnalité. Les clés du succès sont l’authenticité, l’inspiration, et être convaincu de son message. Parler avec son cœur et ses tripes permet de rendre l’argument réel. Attention cependant à ne pas en faire trop.

Surprenez votre public !

Les plus grands orateurs sont inoubliables. Ils ont cassé les codes et ont fait une action percutante. Lorsque Barack Obama arrivait dans la Silicon Valley, il prenait la place du maitre des lieux, Marck Zuckerberg, grâce à ses discours.

L’entrainement

Tous les plus grands pitchers ont roulé leurs bosses avant de déchaîner les foules et ont marqué l’Histoire. Georges VI ou Démosthène (un peu d’histoire) étaient bègues, et s’entraînaient pour vaincre cet handicap lors des prises de parole officielles. Quelques actions simples comme répéter devant un miroir, se chronométrer et s’écouter vous permettront de vous rassurer et de voir les axes d’amélioration.